Desert avec trace de pas

Parler et comprendre la langue Arabe : une grande faveur

بِسْمِ اللهِ وَالْحَمْدُ للهِ وَالصَّلَاةُ وَالسَّلَامُ عَلَى رَسُولِ اللهِ

La langue arabe, la langue de l’Islam.

Il est certes indéniable que le fait qu’Allah ﷻ ait descendu la révélation en arabe fait de cette langue un pilier de notre belle religion qu’est l’Islam. Il – سُبْحَانَهُ وَتَعَالَى – a révélé le Coran en langue arabe, à un Prophète ﷺ arabe, qui scellera la révélation, pour qu’il ﷺ le transmette au peuple arabe en premier, puis au monde entier.

Allah – تَبَاَركَ وَتَعَالَى – dit : « Nous avons, dans ce Coran, cité pour les gens des exemples de toutes sortes afin qu’ils se souviennent. Un Coran [en langue] arabe, dénué de tortuosité, afin qu’ils soient pieux ! ». (Sourate Zoumar : 27-28)

﴾وَلَقَدْ ضَرَبْنَا لِلنَّاسِ فِي هَذَا الْقُرْآنِ مِنْ كُلِّ مَثَلٍ لَعَلَّهُمْ يَتَذَكَّرُونَ قُرْءَانًا عَرَبِيًّا غَيْرَ ذِي عِوَجٍ لَعَلَّهُمْ يَتَّقُونَ﴿

سورة الزّمر 27-28

Le Coran et la Sounnah, fondements de notre religion, ont été révélés dans cette langue. De ce fait, sa compréhension complète n’est possible qu’à travers elle. Et c’est cette compréhension qui nous permet la piété.

Allah a accordé en cela une grande faveur aux Arabes en leur permettant d’être les premiers à comprendre la religion de l’Islam. Les Compagnons !, puis les 3 générations qui suivirent, eurent le privilège de comprendre cette langue et donc de comprendre l’Islam de la meilleure des manières.

Lorsque l’on réalise cela, on comprend combien l’apprentissage de la langue arabe est une obligation.

En effet, la compréhension du Livre et de la tradition Prophétique est une obligation et cette compréhension ne peut être parfaite sans la langue arabe. Il est rapporté que certains salafs disaient

« Apprenez la langue arabe, elle fait partie de votre religion »

Omar Ibn Al-Khattab – qu’Allâh l’agrée – Rapporté par Ibn Abi Chayba dans son Mousnaf]

(تَعَلَّمُوا العَرَبِيَّةَ فَإِنَّهَا مِنْ دِينِكُمْ )

عن عمر رضي الله عنه أنهالمصنف ، ابن أبي شيبة، 13/165 رقم 26164

Décider d’apprendre la langue arabe, c’est vouloir bénéficier de cette faveur qu’Allah a accordée aux premières générations de musulmans. Décider de comprendre l’arabe, c’est décider de comprendre sa religion.

Décider de comprendre l’arabe, c’est faire les causes pour se rapprocher d’Allah –تَعَالَى -, c’est rechercher Son agrément et multiplier les occasions de Lui demander le plus haut degré au Paradis, le firdaws. 

Apprendre l’arabe pour mettre en pratique

Bien entendu, la mise en pratique de ce que l’on apprend est la finalité de ces efforts.

De ce fait, il faut également faire attention de ne pas exagérer dans l’apprentissage de la langue arabe, car ce serait mettre des priorités là où il n’y en a pas.

Dans Talbis Iblis, Ibn Al Jawzi mentionne que certaines personnes ont justement été dupées par cet excès dans l’apprentissage de la langue arabe, et que cela les a détournés de la pratique religieuse en elle-même.

Il explique ceci : « Iblis leur a laissé croire ceci : « Vous faites partie des savants de l’Islam parce que la grammaire et la langue font partie des sciences de l’Islam. C’est avec elle que l’on connaît les significations du Puissant Coran ». Je jure que personne ne nie cela, mais la connaissance de ce qui est nécessaire en grammaire pour l’amélioration de la langue et pour ce dont on a besoin, en linguistique, pour l’exégèse du Coran et du Hadith, est quelque chose d’accessible. C’est même quelque chose d’indispensable. Ce qui va au-delà de cela n’est que du surplus dont on n’a pas besoin. Passer le temps à obtenir cet excédent qui n’est pas important en délaissant ce qui est le plus important est une erreur ».

L’apprentissage de la langue arabe est donc indispensable pour mieux comprendre notre religion et l’appliquer, mais bien entendu, il ne doit pas nous écarter de la pratique des obligations.

Apprendre l’arabe pour ressembler aux premières générations de musulmans.

L’apprentissage de cette langue bénie est une faveur qu’Allah a d’abord accordée au meilleur des hommes, Mohammed ibn AbdAllah ﷺ, puis aux meilleurs parmi notre communauté comme il est mentionné dans ce hadith :

« Les meilleurs des gens sont ceux de ma génération, ensuite ceux qui les suivent et ceux encore qui suivent ces derniers. Puis viendra un temps où des gens attesteront (en témoin) avant qu’on leur demande de le faire ». 

Al Boukhari et Muslim

Ces personnes, sont les meilleures de notre communauté et elles parlaient un arabe parfait. Il est donc de notre devoir, en tant que musulmans désireux d’obtenir l’agrément d’Allah ﷻ comme ce fut leur cas, d’apprendre la langue qu’ils parlaient.

La langue arabe est d’une telle importance pour le musulman ! C’est le fil rouge qui nous unit quelles que soient nos origines.

Quelle grande faveur ! Le musulman originaire d’Indonésie pourra dialoguer avec son frère en Amérique, car la langue arabe n’est qu’une, elle n’a pas changé.

Elle est le signe extérieur de l’Islam et nous devons en être fiers. Beaucoup de savants comme Cheikh Al 3uthaaymin – qu’Allah lui fasse miséricorde – nous expliquent : « Les savants disent qu’il est détestable de parler dans une autre langue que l’arabe pour ceux qui connaissent l’arabe ».

Est-ce que vous réalisez ?! Combien sont beaucoup plus fiers de parler anglais qu’arabe, qu’Allah nous en préserve !

C’est vrai, par les temps qui courent, parfois, en tant que musulmans vivants dans des pays non- musulmans notamment ; un sentiment de honte ou de gène peut exister, car la langue arabe et l’Islam sont associés à des actes négatifs graves. Nous devons cependant tenir bon et être fiers de notre belle religion et de notre langue.

Nous devons l’apprendre nous-mêmes et l’apprendre à nos enfants pour nous donner l’opportunité de connaître notre religion comme il le faut.

Nous terminerons cet article avec cette parole de l’Imam Achafi3i (mort en 204 du calendrier Hégirien et faisant donc partie des meilleures personnes qu’ait connu cette terre, et qui sont mentionnées dans le hadith cité plus haut):

« Il est donc obligatoire à chaque musulman d’apprendre ce qu’il a la capacité d’apprendre de la langue arabe afin qu’il puisse attester qu’il n’y a pas de divinité en droit d’être adoré en dehors d’Allah et que Mohammed est le Messager, qu’il lise le Coran, qu’il prononce les formules de rappel qui lui sont obligatoires comme le tekbîr التكبير (dire Allahou Akbar) , le tesbîh التسبيح (dire soubhanaLlah), les tachâhoud التشاهد (formule prononcée durant les prières) et autres. Et ce qui est en supplément de cela de la langue arabe, cette langue qu’Allah a décrété qu’elle serait la langue du dernier des Prophètes ﷺ et dans laquelle Il a envoyé Son dernier Livre, alors c’est une bonne chose pour la personne de l’apprendre. »

l’Imam Achafi3i

Qu’Allah ﷻ vous accorde la grande faveur de comprendre et parler cette belle langue qu’est la langue arabe et qu’Il vous permette grâce à cela d’obtenir son agrément et d’accéder au plus haut degré dans Son paradis, le firdaws.